514-575-0300 rocqtr@hotmail.com

Notre histoire

Le travail de rue est une pratique d’intervention psychosociale implantée au Québec depuis plus de 40 ans. Portée à ses débuts par des organismes publiques et communautaires dans le cadre de programmes et projets spécifiques de prévention (« MTS », prostitution, alcoolisme et toxicomanie, errance), la pratique a connu un essor déterminant dans les années 80 avec l’émergence du SIDA et la propagation rapide d’autres ITSS, suite aux conséquences de la désinstitutionalisation, mais aussi devant l’aggravation du phénomène de l’exclusion sociale chez les jeunes.

Voyant leur nombre grandir et par souci de cohérence, les travailleurs de rue se structuraient sous la forme d’une association nationale en 1993 : l’ATTRueQ (Association des Travailleurs et Travailleuses de Rue du Québec). Portant les préoccupations de la formation et du mieux-être des intervenants terrain, l’ATTRueQ proposait dès ses débuts un code d’éthique balisant la pratique au Québec.

Au cours des années 1990, plusieurs organisations dédiées au travail de rue ont été mises sur pied et leurs responsables se sont naturellement tournés vers l’ATTRueQ pour partager leurs réalités et leurs expertises. C’est donc au sein même de l’association, en 2002, qu’est née l’idée de regrouper les organisations pour lesquelles la pratique faisait partie intégrante de leur mission. Suggérant d’abord une intégration à la structure organisationnelle de l’ATTRueQ, on préconisera plutôt un regroupement indépendant, complémentaire et dédié aux organismes dans le développement et la reconnaissance du travail de rue au Québec.

Entre 2004 et 2006, des représentants de plus de vingt (20) organismes en travail de rue se sont rencontrés annuellement afin de jeter les bases d’un éventuel regroupement national. En partageant leurs diverses réalités (organisationnelles, géographiques, politiques, etc.) et leurs attentes à l’égard de la démarche, les participants ont ainsi développé les outils structurels tels les objets de la charte, règlements généraux, critères d’adhésion, formules de cotisation, etc.

C’est à St-Paulin en Mauricie, le 27 septembre 2007, que le Regroupement des Organismes Communautaires Québécois pour le Travail de Rue voyait le jour. Œuvrant avant tout à la saine gestion, au développement et la reconnaissance de la pratique du travail de rue au Québec, le regroupement a été mis sur pied afin de réunir les organismes qui partagent ces préoccupations.

Le ROCQTR se veut le porteur des considérations organisationnelles, économiques et politiques de la pratique du travail de rue, en complémentarité avec l’ATTRueQ qui regroupe les praticiens et praticiennes autour de la formation, du ressourcement et de l’intervention.

« Le travail de rue, une pratique de proximité ancrée dans sa communauté! »